Trophée « Ville sonnante 2018 » pour Saint-Laurent-sur-Sèvre

Trophée « Ville sonnante 2018 » pour Saint-Laurent-sur-Sèvre

Le trophée « Ville sonnante de l’année », créé par la Société Française de Campanologie, récompense une commune qui a su préserver, valoriser ou créer une composante identitaire de son environnement sonore et, plus particulièrement, les sonneries de cloches.

« A travers ce trophée, notre association veut souligner que la problématique de l’environnement ne peut se résumer aux seules nuisances et à des textes réglementaires répressifs mais que cela inclut la valorisation des sons « positifs » et maitrisés, tels que les ambiances sonores d’une place de marché, signes de convivialité et d’animation, les sons points de repère de la vie quotidienne ou les sons identitaires par la gamme spécifique de leurs notes, telles que les sonneries de cloches » explique son président Eric Sutter. Cette « musique » qui rythme la vie quotidienne ou hebdomadaire des concitoyens et qui accompagnent les principaux événements familiaux (mariages, obsèques) ou nationaux (comme récemment le centenaire de l’armistice), fait en quelque sorte partie du patrimoine environnemental d’une commune et doit donc être entretenue.

Même de source privée, le son d’une cloche est entendu par tous, comme une toiture ou une façade de bâtiment est vue par tous. Au-delà des sonneries d’horloge ou de carillon dont elle a souvent la responsabilité directe, il revient donc à la commune de nouer de bonnes relations avec les interlocuteurs, affectataires ou propriétaires privés responsables de sonneries cultuelles ou carillonnées, afin de maintenir un environnement sonore harmonieux, cohérent musicalement et respectueux des bonnes pratiques.

Trophée « Ville sonnante 2018 » pour Saint-Laurent-sur-Sèvre

Pour 2018, la Société Française de Campanologie récompense la commune de Saint-Laurent-sur-Sèvre, en Vendée, - pour les actions menées au cours de ces dernières années en matière de restauration de son patrimoine campanaire (notamment, complétude de l’ensemble campanaire de l’église dont elle est propriétaire), - pour la démarche collective mise en oeuvre pour animer ce patrimoine et préparer le dossier de candidature, - pour mettre en avant la densité peu courante des édifices sonnants sis dans un bourg rural : 8 clochers ou clochetons équipés de cloches pour une commune de 3 600 habitants. Le jury était composé de sept personnalités ou experts issues du Sénat, du ministère de la Culture, de l’Eglise de France, de l’environnement sonore, de l’urbanisme et du milieu associatif.

Ce jury a eu à juger les candidatures selon cinq critères : qualité de l’inventaire campanaire et des sonneries en fonctionnement, connaissance de son histoire, démonstration des améliorations apportées à l’ambiance sonore, respect des procédures et des règles de l’art en matière de restauration, qualité des actions de valorisation de ce patrimoine sonore.

Novembre 2018

Source : Société Française de Campanologie .

Photo : Mairie de Saint-Laurent-sur-Sèvre